PANCRACE : concerts et action culturelle

 

Après avoir détourné la façon de jouer de l’orgue dans les églises, l’avoir tiré dans le champ du profane, Prune Bécheau, Julien Desailly, Arden Day, Léo Maurel et Jan Vysocky ont créé un orgue de toutes pièces, adapté à leurs pratiques musicales.


« Nous considérons que la poursuite de la recherche en matière de facture d’orgue et l’appropriation du patrimoine de l’orgue permet d’ouvrir une large palette de possibilités au sein des musiques actuelles et d’extirper l’orgue de son immobilité sacrée.»

 

Le lundi 7 octobre à 14h, dans le cadre d’un partenariat CIAM avec le festival Riverrun du GMEA : Centre National de Création Musicale d’Albi-Tarn, le festival Toulouse les Orgues et l’association Un Pavé dans le Jazz, le groupe donnera une masterclass ouverte à tout·e·s sur le thème de la facture instrumentale. À 20h, nous accueillerons le public pour l’expérience rare d’un concert autour de l’orgue de Pancrace. Le lendemain, les artistes présenteront un concert de création à 22h autour de l’orgue de l’église du Gésu.

L’approche musicale de Pancrace se construit sur un rapport physique au son, de la recherche de timbres et de l’utilisation de différents contextes de jeu dans leur rapport à l’espace. Par conséquent, l’instrument de musique est constamment réévalué tant par son usage que par sa fabrication. Cette approche presque phénoménologique qui consiste à éprouver les limites des objets sonores devient troublante lorsqu’elle mêle les vents (orgue, appeaux, hulusi, pipe, etc.) et les cordes (dérivés de vielle à roue conçus par Léo Maurel, violon, piano) dans des espaces acoustiques singuliers tels que les églises : elle rencontre le spectre pythagoricien de la musique acousmatique.

Sarah Brault